Photo d'arrière-plan : Céline DUQUESNE


N'HÉSITEZ PAS
À M'ÉCRIRE !


en cliquant ici

L e   d é c l i c
Comment est-ce que tout a commencé ?


ACCUEIL

QUI SUIS-JE ?

QUI FUT GINETTE ?

LE DÉCLIC

SAISON 2000

SAISON 2001

SAISON 2002

SAISON 2003

VOYAGES 2003

VOYAGES 2004

VOYAGES 2005

VOYAGES 2006

LE VOL DE GINETTE

LE CADEAU
DE PEUGEOT


ANNÉE 2007

ANNÉE 2008

ANNÉE 2009

AVENIR PÉDESTRE

LIVRE &
CONFÉRENCES




Accessoires

Anecdotes

Liens

 

     Dès les premiers mois, je roule plus que Nicolas. Durant le printemps, mon père et moi faisons quelques balades dans les environs (lui avec sa 125cc) : abords d'Orly, Viry-Châtillon, Parc de Sceaux, Jouy-en-Josas, Ollainville. Parfois aussi, en quittant le collège, je vais voir le Soleil se coucher sur les champs, près d'Épinay-sur-Orge. Le 3 octobre, mon père et moi installons une montre à gros chiffres sur le tableau de bord (voir accessoires). Excepté une petite chute en janvier 2000, tout continue de se dérouler normalement, jusqu'à ce 16 février 2000 : cet après-midi-là, peu avant mes 15 ans, je découvre le « pouvoir caché » du 103 RCX, et cette découverte, une fois approfondie, révolutionnera complètement ma façon de l'utiliser !
 

     Parti de chez moi pour une petite virée vers Arpajon, et me souvenant, grâce aux pancartes, de ma balade à Ollainville avec mon père, je décide de repartir flâner dans cette direction. Puis est indiqué le Château de Courson, et ce nom éveille en moi des souvenirs. En CM2, notre instituteur nous emmenait parfois faire des sorties vélo, lorsque les beaux jours revenaient. La dernière sortie de l'année, telle la cerise sur le gâteau, devait nous mener à Courson, mais pour diverses raisons nous n'avions pas pu y aller, et depuis ce nom m'était resté comme celui d'un lieu assez lointain, sûrement beau, mais un peu inacessible.

     
Impatient de me rendre, seul, 4 ans après le CM2, à ce château-mystère, j'en prends la direction. Me retrouvant au beau milieu d'une délicieuse campagne, je savoure ma solitude et m'imprègne de la beauté de ce paisible environnement. Quelques instants plus tard, j'arrive devant le château, et l'avoir atteint seul me comble de fierté, de bonheur, de liberté, d'indépendance ! À plus de 20 km de chez moi, j'ai l'impression d'avoir gagné le bout du monde ! J'erre encore un peu dans les alentours, et en rentrant chez moi, j'ai parcouru 66,5 km ! Je suis sur mon nuage, ma tête est chargé de merveilleuses images, et je pense déjà à de futures sorties, car je sais que cet après-midi-là va changer beaucoup de choses... 


 




Couchers de Soleil à
Épinay-sur-Orge

 

 

 

 

 

Montre sur le tableau de bord

 



 

 

Bassin d'Ollainville
(avec mon père)




CHÂTEAU DE COURSON



Haut de page

<<< QUI FUT GINETTE ?

SAISON 2000 >>>